« Les lieux du savoir » : le livre qui rend hommage au patrimoine universitaire de Lille
On en parle

« Les lieux du savoir » : le livre qui rend hommage au patrimoine universitaire de Lille

France Universités : date de publication

    De 1850 à nos jours… Cet ouvrage, réalisé à l’initiative de l’Agence de développement et d’urbanisme de Lille Métropole et en partenariat avec la Caisse des dépôts, rend compte de la constitution progressive d’un pôle d’enseignement supérieur de niveau international. Au fil des pages, on y découvre un patrimoine architectural riche et diversifié, mis en valeur par les nombreuses photographies de Max Lerouge.

    De la couleur et de l’histoire : ces deux mots pourraient résumer ce bel ouvrage sorti au mois de décembre. A l’heure où le patrimoine universitaire est l’objet de toutes les attentions et où la CPU a sorti un guide pour donner les clés de sa réhabilitation et de son optimisation, « Les lieux du savoir Le patrimoine universitaire de la métropole lilloise » invite à découvrir la richesse et la diversité des bâtiments universitaires du pays lillois. « L’enseignement supérieur constitue un des atouts majeurs de la métropole lilloise ; un pôle très important, diversifié et de haut niveau a été constitué ici en un siècle et demi », indique Philippe Rollet, Président de l’université de Lille dans l’édito.

    Une plongée dans l’histoire
    Lille est une ville de tradition universitaire assez récente puisque l’essor de l’enseignement supérieur date de l’époque de son intense développement industriel vers 1850 qui l’a transformé en une agglomération de dimension européenne. Aujourd’hui, il s’agit d’un des principaux pôles universitaires de France. Après un retour sur l’histoire universitaire à Lille du Moyen-Age à aujourd’hui, le livre met en avant différentes périodes :
    –    1850 à 1914 : l’enseignement supérieur et l’essor de la ville industrielle ;
    –    1918 à 1964 : l’enseignement supérieur dans la ville modernisée ;
    –    1965 à 1985 : le temps des campus ;
    –    1986 à 2010 : l’enseignement dans la ville complexe ;
    –    Depuis 2010 : Le projet Campus Grand Lille et l’ouverture à la ville.

    Il s’agit de montrer comment l’enseignement supérieur est lié à l’histoire et à l’urbanisme de la métropole lilloise. Après chacun chapitre, une sélection de bâtiments représentatifs de la période considérée, mis en valeur par des photos de qualité, est présentée.  « Nombre de réalisations ont été conçues par des architectes de renommée internationale, d’autres par d’éminents talents locaux, toutes témoignent des grands courants architecturaux dominants à l’époque de leur conception. Plusieurs d’entre elles, la Catho, la Cité hospitalière, la Cité Scientifique ou le campus de Pont de Bois par exemple, peuvent être considérées comme pionnières de nouvelles conceptions d’organisation spatiale », indique Oriol Clos, Directeur général de l’Agence de développement et d’urbanisme de Lille Métropole dans la présentation de l’ouvrage.
    On y apprend par exemple que l’université Lille 2 Droit et Santé, dont les travaux ont commencé en 1937, a été construit sur pilotis car une rivière souterraine se trouvait juste en dessous d’une partie du bâtiment. Concernant l’Université catholique de Lille, construite autour du palais académique de style gothique du XIIIème siècle, « rien ne laisse supposer l’emploi du béton, les ossatures métalliques ni les voûtes de brique séparant les étages ». Quant à la résidence universitaire Georges Lefèvre, construite en 1932 par l’architecte René-François Delannoy, c’est un mélange de références : Arts décoratifs, régionalisme flamand et références amstellodamoises.

    Une réhabilitation tournée vers avenir
    Le livre met en avant aussi le projet Campus Grand Lille. La période récente est en effet marquée par l’opération Campus, lancée au niveau national en 2008 en vue de créer des campus modernes à visibilité internationale. Elle est déclinée dans la métropole lilloise par le projet « Campus Grand Lille », un programme qui concerne les trois universités publiques de Lille et dont l’objectif est de favoriser à terme leur rapprochement dans le cadre d’une université de Lille unique. La mise en œuvre du projet ayant débuté en 2010, beaucoup d’opérations sont déjà en cours de réalisation.
    Les bâtiments seront réhabilités en prenant en compte les défis énergétiques et de développement durable. De nouvelles performances sont ainsi attendues : énergie renouvelable, bâtiments à énergie positive, mise en réseau de cette énergie…
    « La capacité d’innover et de surprendre, de s’appuyer sur notre passé et ses valeurs pour entrer résolument dans la société de la connaissance, fait ainsi de notre agglomération un vrai creuset où s’invente la ville du XXIème siècle », affirme Philippe Rollet.

    Photo de couverture du livre

    116
    membres
    2 millions
    d'étudiants
    3000
    laboratoires de recherche
    82
    prix Nobel