Universiades d’hiver : l’Espagne et la Slovaquie accueillent la 27ème édition

21 janvier 2015

On en parle

Organisées par la Fédération Internationale du Sport Universitaire, les universiades sont la plus grande manifestation multisports d’hiver après les Jeux Olympiques. Elles se dérouleront du 24 janvier au 14 février prochain. Compétitions sportives et moments de convivialité seront au rendez-vous à Grenade, en Espagne et à Strbské Pleso, en Slovaquie.

2 500 participants venus de plus de 50 pays, 8 disciplines obligatoires, de 1500 à 3000 volontaires, une retransmission sur plus de 100 chaînes de télévision autour du monde : ce festival sportif et culturel a lieu tous les deux ans et suit en termes d’importance les Jeux Olympiques.

« Excellence de sport et d’esprit »
Sur trois semaines de compétition, les étudiants feront montre de leurs exploits en s’illustrant dans 8 sports obligatoires et trois sports optionnels déterminés par le pays organisateur. Parmi les sports obligatoires: le ski alpin, le surf des neiges, le combiné nordique, le curling, le hockey sur glace, le short-track, le patinage artistique, le biathlon. A noter : le ski nordique et le biathlon se dérouleront dans la station de ski de Štrbské Pleso, au nord de la Slovaquie, du 24 janvier au 1er février 2015.
Embrassant la devise de la Fédération Internationale du Sport Universitaire (FISU), « Excellence de sport et d’esprit », les Universiades d’hiver intègrent aussi des activités culturelles et éducatives et permet aux étudiants athlètes du monde entier de faire connaissance dans la ville hôte dans un esprit sportif et amical.

Grenade, ville sportive
Renommée pour son histoire et sa riche vie culturelle et sociale, Grenade est aussi réputée au niveau international dans tous les grands domaines de la vie universitaire : enseignement, recherche, culture et services.  C’est aussi la destination favorite pour ce qui est des programmes d’échange universitaire.
Et c’est également une ville sportive : elle a par exemple récemment accueilli le Championnat d’Europe de basket-ball et en 1992, le Championnat du monde de Karaté. Elle s’illustre aussi dans les compétitions de ski : la station de ski de la Sierra Nevada a organisé, par exemple, les championnats du monde de ski alpin en 1996, ainsi que des manifestations mondiales et européennes de ski alpin, snowboard et ski acrobatique.
Pour faire face au haut niveau d’infrastructures demandé par les Universiades d’hiver 2015, Grenade fait peau neuve et a prévu :
–    L’installation de patinoires dans le Palais des sports et dans le nouveau stade Mulhacen ;
–    La réorganisation des infrastructures sportives sur le campus universitaire et la création d’une nouvelle salle de sport qui sera utilisée de manière temporaire pour les sports de glace ;
–    Dans la station de ski de la Sierra Nevada, la réorganisation et l’adaptation du stade de compétition pour le ski alpin, avec l’ajout d’une nouvelle piste pour l’épreuve de vitesse.

Un succès toujours au rendez-vous
Le succès de ses universiades ne se dément pas. Les records de participation furent établis à Turin, en 2007, pour le nombre d’athlètes qui s’élevait à 2500 et à Innsbruck, en Autriche, pour le nombre de pays qui s’élevait à 50.
Aux dernières universiades d’hiver qui ont eu lieu à Trentino, en Italie, en décembre 2013, la France avait présenté 34 athlètes engagés dans 7 disciplines. Elle avait conquis 8 médailles : 3 en or, 4 en argent et 1 en bronze
Au classement des Nations, la France avait terminé à la 7ème place.

La France vient d’obtenir sa première médaille : Lire l’actualité
Patinage artistique : Meité en argent ! : Lire l’actualité
Trois médailles pour les Bleus ! : Lire l’actualité

Sur le même thème

19 mai 2020

Les enfants et les adolescents sont-ils plus sédentaires à cause du confinement ? Éclairage par plusieurs enseignants-chercheurs au Laboratoire IAPS - UFR STAPS de l’Université de Toulon.

30 avril 2020

Par Martine Duclos, professeur des universités et praticien hospitalier, Université Clermont Auvergne. Il y a encore peu de temps, quand nous pouvions bouger librement, nous n’en profitions pas as (...)