Discriminations dans le Supérieur : un « Observatoire » pour faire respecter le principe d’égalité

26 août 2022

Communiqués

signature convention ONDES

Dans le domaine de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, la discrimination prend à rebours les valeurs d’égalité et d’universalité qui sont au fondement du projet universitaire. L’Université garantit en effet à ses membres le respect des droits fondamentaux de la personne humaine et veille en particulier à intégrer chaque personne dans le respect de l’égalité femme/homme et de la diversité. Au regard des principes républicains et des missions de l’Enseignement supérieur, France Universités et l’Université Gustave Eiffel ont signé, le 26 août, au cours de l’Université d’été de France Universités, une convention créant « l’Observatoire National des Discriminations et de l’Egalité dans le Supérieur (ONDES) ».

Si la convention officialise la création de l’Observatoire dans un cadre partagé entre l’Université Gustave Eiffel et France Universités, l’Observatoire avait rendu public sa première étude le 15 février dernier, étude portant sur les discriminations dans l’accès aux formations de niveau master.

La lutte contre les discriminations est un moyen efficace de réduire les inégalités et de lutter contre l’auto-sélection des candidats et candidates. Dans ce cadre, l’Observatoire poursuit deux objectifs :
– Promouvoir la réalisation de recherches, quantitatives et qualitatives, sur les thématiques de l’égalité et des discriminations dans, et en lien avec, l’Enseignement supérieur ;
– Valoriser ces travaux de recherche en les diffusant dans la société et le débat public, et en organisant des opérations de communication et des actions de sensibilisation sur les thématiques des discriminations et de l’égalité dans l’Enseignement supérieur.  

L’Observatoire a aussi pour objet la co-construction d’une politique de lutte contre les discriminations, adossée aux résultats scientifiques des recherches conduites et accompagnées par l’Observatoire.

Des actions concrètes, à destination de tous les établissements

L’Observatoire poursuivra deux axes prioritaires :
– Agir à des fins de pilotage d’une politique de lutte contre les discriminations dans les universités et établissements d’Enseignement supérieur et de Recherche ;
– Élaborer des préconisations concrètes d’actions rendant effective cette politique.

Abrité dans les locaux de l’Université Gustave Eiffel et dirigé par Yannick L’Horty, Professeur à l’Université Gustave Eiffel l’Observatoire travaillera en étroite collaboration avec le Défenseur des droits. Il sera animé par un comité de pilotage qui aura notamment pour mission de définir et suivre le programme de travail et de valoriser les activités de l’Observatoire.

La convention est signée pour 5 ans, reconductible.

Un groupe de travail au sein de France Universités, ouvert à tous les établissements

Un groupe de travail « Discriminations » sera constitué à l’échelle de France Universités, en lien étroit avec les parties prenantes de l’Observatoire. En se réunissant au moins deux fois par an, il permettra aux établissements volontaires d’offrir le cadre de la co-construction d’une politique partagée de lutte contre les discriminations dans les universités et établissements d’Enseignement supérieur et de Recherche. Le groupe de travail produira des recommandations bénéficiant à l’ensemble des membres de France Universités.