Prolongation des aides à l’embauche : le Gouvernement mise sur l’apprentissage

Les conférences représentatives des établissements d’enseignement supérieur et les principales organisations représentatives des entreprises de secteurs employant une part importante des jeunes diplômés du supérieur, saluent la décision du Gouvernement de prolonger les aides à l’apprentissage jusqu’à la fin de l’année 2022 pour tous les niveaux de formation jusqu’à bac+5.

L’apprentissage est pour tous les jeunes un vecteur d’insertion professionnelle et pour les établissements un facilitateur de lien avec les entreprises. Dans l’enseignement supérieur, il contribue de surcroît à améliorer la diversité sociale des établissements, car l’apprentissage permet notamment le financement du coût des études pour les jeunes qui ne peuvent pas bénéficier d’un soutien familial.

Pour les entreprises, la prolongation des aides à l’apprentissage tous niveaux de formation confondus est un soutien de compétitivité utile en période de crise. En effet, l’embauche d’un apprenti à plus haut niveau de qualification est très souvent liée aux projets d’innovation de l’entreprise : ne pas favoriser aujourd’hui ces embauches, c’est altérer la compétitivité et l’innovation de demain.

Pour ces raisons, la Conférence des Directeurs des Écoles Françaises d’Ingénieurs, France Universités, la Conférence des Grandes Ecoles, l’Union des Grandes Écoles Indépendantes, l’Association Nationale pour l’Apprentissage dans l’Enseignement Supérieur, Syntec Conseil, Syntec Ingénierie se réjouissent d’une prolongation du soutien à l’apprentissage tous niveaux de qualification confondus.

Sur le même thème

8 juin 2022

Par une décision datée du 7 juin 2022, le Conseil d’État a annulé le décret du 3 avril 2020 subordonnant la délivrance...

28 janvier 2022

France Universités découvre avec surprise, ce vendredi 28 janvier, la décision de la municipalité d’Orléans...