Mécénat : la CPU alerte sur le projet de baisse du crédit d'impôt

13 septembre 2019

Position

Le mécénat permet aujourd’hui aux universités, grâce à leurs fondations, de développer des partenariats avec le monde socio-économique, et de financer des projets importants : chaires, projets de recherche, formations innovantes, bourses et équipements, avec l’ambition d’atteindre à terme le niveau des pratiques européennes et internationales en la matière : le mécénat universitaire est fragile et encore embryonnaire dans notre pays, contrairement à beaucoup de puissances scientifiques étrangères.

Les entreprises représentent 87% du financement des fondations des universités.

Aussi la CPU alerte-t-elle sur le risque que porterait une baisse du crédit d’impôt envisagée pour certains dons dans le projet de loi de finances 2020. Cette réforme peut être désastreuse, coupant les ailes d’une dynamique naissante. Elle irait également à l’encontre des réformes en cours, visant à diversifier les ressources des universités et à faciliter les financements privés de la recherche.

La CPU appelle à prévoir une exception à cette mesure pour l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation.