L’université française dénonce les fausses informations des médias russes

France Universités dénonce avec vigueur les tentatives de certains relais russes d’informations visant à jeter l’opprobre sur les universités françaises.

Il est une tradition multiséculaire de l’université française d’accueillir les étudiants ou étudiantes en mobilité de la meilleure manière, en les assimilant à leurs propres étudiants dès lors qu’ils sont sur le sol national. Il en va ainsi des étudiants russes qui n’ont pas à pâtir des errements de leurs autorités, dont ils sont aussi parfois les premières victimes.

Non seulement aucune université française n’a pris, ou envisagé de prendre, des mesures discriminatoires ou d’exclusion à leur encontre, mais tout est mis en œuvre au contraire, en concertation avec les ministères compétents,  pour eux, comme pour leurs camarades ukrainiens ou originaires d’autres pays affectés par la crise que traverse l’Europe, afin qu’ils disposent des ressources nécessaires à la prolongation de leur séjour au cas où cela s’avèrerait nécessaire.

France Universités ne manquera pas de donner les suites judiciaires appropriées si de telles pratiques se renouvelaient.

Version anglaise

France Universités forcefully denies the allegations of some Russia-operated media attempting to smear the reputation of French universities.

French academia takes pride in its age-long tradition of welcoming students in the best possible manner, making no difference between them and their own students the moment they set foot on the French soil. Russian students are no exception and do not have to pay for the vagaries of their own government, to which they may also fall victim.

No French university whatsoever has carried out any discriminatory or exclusionary action against them, or has even contemplated doing so. On the contrary, every possible step is being considered, in close concertation with the appropriate local authorities, in order to provide them, their Ukranian fellow-students or all those impacted by the current conflict in Europe, with the necessary resources should they be forced to extend their stay.

France Universités stands ready to initiate legal action against whoever might undertake again such wrongful proceedings.

Sur le même thème

24 mars 2022

En s’attaquant à une université au risque de tuer ou de blesser des étudiants, des professeurs et des chercheurs, c’est aux forces vives de l’Ukraine que l’on porte sciemment atteinte, à s (...)