France Universités exprime sa plus grande solidarité avec les étudiants et les universitaires en Iran

France Universités expresses its greatest solidarity with the students and academics in Iran

3 octobre 2022

Communiqués

France Universités expresses its full solidarity with the Iranian people, and in particular with the students and academics, who are demonstrating for their rights and against the oppression of the regime. It calls for the immediate release of those who have been, or continue to be, arrested, and strongly condemns the violent and murderous repression of the demonstrations following the death in custody of Mahsa Amini on September 16, 2022.

France Universités supports the students and teachers in Iranian universities who are fighting for freedom of expression, academic freedom and access to knowledge without gender discrimination. It demands once again the release of the French-Iranian researcher Fariba Adelkhah, arbitrarily imprisoned, and the Swedish-Iranian researcher Ahmadreza Djalali, who remains under a death sentence.

For information on the situation of Iranian universities, we invite you to consult the website of the Mohsen Hachtroudi Association:

https://www.mo-ha.com

 


France Universités exprime sa solidarité pleine et entière avec les Iraniennes et Iraniens, et en particulier avec les étudiantes, étudiants et universitaires, qui manifestent pour leurs droits et contre les oppressions du régime. Elle demande la remise en liberté immédiate de celles et ceux qui ont été, ou continuent d’être, arrêtés, et condamne fermement la répression violente et meurtrière des manifestations consécutives à la mort en détention de Mahsa Amini le 16 septembre 2022.

France Universités soutient les étudiants et les enseignants-chercheurs qui, dans les universités iraniennes, luttent pour la liberté d’expression, la liberté académique et l’accès à la connaissance sans discrimination de genre. Elle exige une nouvelle fois la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah, emprisonnée de manière arbitraire, et du chercheur suédo-iranien Ahmadreza Djalali, qui reste sous le coup d’une condamnation à mort.

Pour toute information sur la situation des universités iraniennes, nous vous invitons à consulter le site de l’Association Mohsen Hachtroudi :
https://www.mo-ha.com


 

Sur le même thème

24 mars 2022

En s’attaquant à une université au risque de tuer ou de blesser des étudiants, des professeurs et des chercheurs, c’est aux forces vives de l’Ukraine que l’on porte sciemment atteinte, à s (...)