Devant la CPU, le Premier ministre, Jean Castex, lance trois dispositifs liés à France 2030

Ce jeudi 16 décembre 2021, à l’invitation de la CPU réunie en Assemblée générale, le Premier ministre, Jean Castex, accompagné de la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal, a longuement échangé avec les présidentes et présidents d’université, et lancé trois dispositifs pour accélérer le transfert de technologie, les stratégies de développement des établissements d’enseignement supérieur et la formation aux métiers d’avenir.

Pour le cinquantième anniversaire de sa création, la CPU organise en 2021 et début 2022 différentes manifestations. Elle réunissait ce jeudi 16 décembre sa dernière Assemblée générale de l’année 2021. Le Premier ministre s’est exprimé devant les présidentes et présidents d’université pour revenir sur la crise et France relance et remercier les Présidents pour leur implication forte. A cette occasion, il a également lancé plusieurs dispositifs liés au plan France 2030.

Cette réunion a notamment permis aux présidentes et présidents d’université de revenir sur la dernière année de crise, les mesures particulières prises par le gouvernement en direction des étudiantes et des étudiants, les personnels, en 2020 et 2021, les évolutions de la situation sanitaire et les mesures prises par les établissements pour assurer la continuité et la qualité des formations dispensées et celle de la recherche.

Dans ce contexte, les membres de la CPU ont insisté sur l’importance pour l’État de renforcer l’investissement que représente le développement des universités au service du pays. Un premier bilan de la loi de programmation de la recherche, un an après sa promulgation, un point d’étape du plan France Relance et du dispositif « 1 jeune, 1 solution », notamment sur le choix du gouvernement d’accompagner les établissements sur des projets de rénovation énergétique des bâtiments universitaires ou sur les mesures de soutien à l’apprentissage. Ils ont exprimé également leurs attentes sur le Plan France 2030 et valorisé le rôle des universités dans l’innovation et ses applications.

Enfin, le Premier ministre a lancé plusieurs appels à projets. Le premier, « maturation-pré-maturation », vise à accélérer le transfert de technologies. Le deuxième, « compétences et métiers d’avenir », entend appuyer la formation aux métiers émergents pour lesquels des compétences nouvelles sont attendues pour accompagner les transitions numériques et écologiques. Le troisième porte sur les stratégies de « développement des établissements d’enseignement supérieur et de recherche » et vise notamment à aider les établissements d’enseignement supérieur et de recherche à accroître leurs ressources.

Enfin, sur le volet européen, les présidentes et présidents d’université ont évoqué la Présidence française du Conseil de l’Union européenne, en particulier la mobilité étudiante et des personnels, la recherche et l’innovation, notamment en santé, ou encore les universités européennes.  Sur le volet territoire, ils ont fait un point d’avancement des contrats de plan État-Régions et interrogé le Premier ministre sur un éventuel agenda de signature.

la CPU remercie le Premier ministre de sa présence et de son écoute, et continuera de s’impliquer dans le travail engagé au service de l’université.

 


Le discours de Manuel Tunon de Lara

 

 


Le discours de Jean Castex devant la la CPU

 

 

Sur le même thème

19 janvier 2022

Ce jeudi 13 janvier 2022, France Universités organisait son Congrès, dernier évènement de son 50ème anniversaire...